Le jeu vidéo à « l’arrêt » encore une fois


Après avoir été touché de plein fouet, comme le reste du monde, par le Covid, le secteur du jeu vidéo a connu pas mal de chamboulement : report de jeu, annulation de salon, event en ligne et j’en passe.

Aujourd’hui, c’est un autre fait qui impact le jeu vidéo. L’affaire George Floyd prend une ampleur inattendue. Alors que les USA sont touchées par une vague de violence inédite, certains acteurs ont décidés de décaler leur évènement de la semaine, trouvant la période inappropriée.

Sony devait tenir un live ce jeudi à 22h pour montrer les premiers jeux PS5 et à décidé de tout simplement décaler sans nouvelle date son event.


Activision devait sortir la saison 4 de son dernier Call Of Duty cette semaine, saison qui est également reportée à une date ultérieure.


Je suis assez effaré de lire les réactions sur les réseau sociaux suite à ces annonces de reports. A croire que pour certains, un jeu vidéo doit passer avant tout ce qui se passe dans le monde.Déjà lors du Covid, certains s’indignaient des annulations / reports (j’avoue que cela m’a gonflé un peu aussi, tout en comprenant le fait).

Ce genre de bavure n’est pas rare aux USA, et quand on découvre des enquêtes sur la police de Minneapolis qui n’en pas à son premier coup, sur l’agent incriminé qui fait l’objet de 18 problèmes signalés, il est l’heure que justice soit faite. Certes, rien n’empêcherait Sony / Activision de ne pas décaler leurs petites sauteries, beaucoup y voient un seul intérêt financier, prétendant qu’en temps de guerre tout le monde s’en fou etc mais faisons simplement preuve d’humanité pour changer un peu sans chercher la petite bête.

Wait and see donc pour la suite de choses.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :