Bloodstained Ritual Of The Night : quid de la version mobile ?

Gh0stCrawl3r






Créé par l’une des têtes pensantes de la cultissime licence Castlevania, Bloodstained Ritual of The Night est parti d’un Kickstarter. Vendu comme le fils spirituel de la licence de Konami, BRotN connu les déboires de nombreux projets Kickstarter dont une version Switch clairement en deçà des versions PS4 et One, via de nombreux problèmes notamment techniques. Lors de l’annonce récente de NetEase du portage du jeu sur mobile, j’ai été à la fois curieux et sceptique voyant la gueule de la version Switch. Testé sur plateforme Apple (iPhone 12 + iPad Pro 2018), nous avons pu nous faire une idée grâce à un code éditeur, avis que nous vous partageons dès à présent.

Le jeu étant sorti il y a un bon moment sur consoles de salon et PC, cet avis va se consacrer essentiellement sur le portage mobile. Est-ce que le jeu tourne convenablement sur mobile et tablette ? Est-il bien adapté au tactile ? Quid de la manette ? A noter que cette édition est la version originale agrémentée du contenu disponible depuis sa sortie, une sortie de GOTY en somme, affiché à 9,99€ sur les stores Apple et Android.

Dans les options, il est possible de changer le preset graphiques sur 4 niveaux (faible jusque épique), ainsi qu’activer ou non le vsync. Sur l’iPhone, aucun souci de ce côté-là, que cela soit en preset maxi, avec ou sans vsync, tout tourne correctement. Sur l’iPad, j’ai eu un avertissement indiquant des soucis potentiels dès lors que je mettais le preset sur élevé, et donc épique aussi. Ce n’est pas le dernier modèle d’iPad Pro (l’avant dernier) mais il reste clairement dans le haut du panier, cet avertissement m’a donc quelques peu surpris. Certes, au final, en jeu je n’ai rien constaté d’anormal mais cela aurait tendance surement à pousser des joueurs à descendre le preset graphique pour rien.

La différence visuelle entre le faible et épique est bien visible et ce même dans la menue option : manque de finesse, aliasing et scintillement de l’image seront au RDV en faible, sans parler des jeux de lumières absents en faible ! Au niveau du vsync, même désactivé je n’ai pas vu de tearing, le framerate n’étant de tout de façon pas assez haut pour causer des dysfonctionnements.

Sur mes machines, cela devait être un bon 30fps mais stable. Le 30fps, sur ce jeu en mobile, n’est pas choquant du tout, et la stabilité surtout est le plus important. En preset élevé, et épique, le jeu est joli et n’a rien à envier aux versions consoles originales (switch / ps4 standard / one fat).

Voici un exemple des différences faibles et épiques, aussi bien en jeu que dans les menus.



Au niveau de l’adaptation au tactile, NetEase a fait un bon boulot. Certes l’interface prend un chouia de place à l’écran mais c’est efficace. Les commandes répondent bien, c’est assez intuitif et cela fonctionne. Le tout fonctionnant avec ces fameux boutons, et joysticks, virtuels affichés à l’écran.

Le passage à la manette lui, est un peu plus compliqué. J’ai d’ailleurs commencé le jeu avec un contrôleur (le gameplay, diffusé plus bas, date du jour où j’ai lancé le jeu pour la première fois). Les premières minutes de jeu servent de tutorial, et le titre vous demande donc de faire certaines actions dans un ordre précis. Une animation apparait à l’écran et il sera impossible de passer cette étape à la manette. Non, le jeu attend que vous jouiez en touch screen pour passer à l’étape suivante. Comment ouvrir le menu inventaire à la manette ? Aucune idée et pourtant chaque touche de ma manette Xbox ont été essayé. Pire, l’UI imposante du tactile restera affichée et ne sera pas désactivable.

Non habitué aux jeux mobiles, ce n’est peut-être pas isolé à BRotN mais ce n’est clairement pas ergonomique. Il reste du boulot de ce côté-là.

En passant de l’iPhone à l’iPad, et inversement, je m’attendais (vu qu’il faut s’identifier avec son compte Apple ou Game Center) à ce mes sauvegardes me suivent nativement, automatiquement et sans la moindre action de ma part. Que dalle. J’ai dû aller dans les options forcer l’upload / download de mes parties.

Pas très pratiques non plus et pas cohérent. Je n’ai pas réussi, sur ces plusieurs jours de jeux et tests, passés à changer de support régulièrement, à avoir ma synchro auto de mes sauvegardes. Un peu déçu pour le coup.

Le reste, vous retrouverez un jeu à l’identique de la version console. Si le genre ne vous tente pas du tout sur console ou PC, il en sera de même ici. Le jeu passe assez bien sur mobile, et se laisse jouer ci et là sans problème.




L’idée de portage de jeu console sur mobile, quand la technique permet de ne pas couper le jeu à la hache, je me dis pourquoi pas. Le contenu est identique à la version console, la technique est plus que correcte je trouve (alors certes, je ne l’ai vu tourné que sur des appareils bien moins récents). La partie tactile est bien gérée, et s’en sort bien.

C’est intuitif, et bien pensé. Il est dommage que la partie « support manette » soit bancale, obligeant à jouer tout de même avec le tactile de l’écran par moment et que la partie synchro de sauvegarde manque encore de travail. Espérons que NetEase corrige rapidement ce qui doit l’être.

En lui-même Bloodstained Ritual Of The Night est un bon jeu, un Metroidvania à l’ancienne des plus proches de son inspiration Castlevania. Le portage mobile est bon (du moins sur machine récente). Il faut juste fignoler tout cela, sinon le passage à la caisse pourrait déranger un peu plus le joueur plus exigeant que moi.








Laisser un commentaire

Next Post

2021 débute, Janvier arrive

Le gros rush de fin d’année et les fêtes de fin d’année sont passées. Nous allons pouvoir attaquer 2021 avec […]
%d blogueurs aiment cette page :