Dépaysement total avec Fallen Legion Revenants ?






Issue du studio YummyYummyTummy, et édité par NIS America, Fallen Legion Revenants est le 3e opus de la licence.
Il s’agit d’un RPG/jeux d’action à défilement horizontal qui s’apprête à sortir sur PlayStation 4 et Switch.
C’est sur cette dernière version que nous avons pu faire nos armes afin de proposer aujourd’hui cet avis.



Le monde est recouvert de miasme. Les derniers survivants se sont retranchés dans un château gouverné par un roi tyrannique, Ivor. Le joueur incarnera le tandem Rowena – Lucien qui auront pour principal but de sauver le peuple de ce monarque, mais aussi de sauver le fils de la guerrière fantôme qui y est enfermé.

L’histoire alternera entre des phases de bastons pures et dures avec Rowena, aussi bien que de l’investigation et enquête via de nombreux dialogues avec Lucien. 
Mettons de suite en avant un premier point qui peut s’avérer bloquant pour les joueurs n’ayant pas un niveau correct en anglais. Le jeu est intégralement dans cette langue. Pas un copec de français à l’écran. Autant pour la phase combat, cela ne dérange pas (chercher rapidement la traduction des noms anglais des caractéristiques passe encore), mais la partie dialogue, nécessitant de remplir des objectifs timés en choisissant les bonnes phrases/réponses peut être compliquée. D’autant que la narration peut s’avérer quelque peu complexe dans les notions utilisées. 
À plusieurs moments les échanges verbeux pourront avoir un impact sur le groupe de Rowena, comme le choix de la prochaine destination. L’histoire se laissera suivre et entraînera les joueurs tout au long de sa progression.




Alors que le titre fait clairement penser à du Vanillaware (Odin’s Sphere/Dragon’s Crown), avec sa vue façon 2D, la comparaison n’ira pas plus loin. Du fait d’un gameplay totalement différent notamment basé sur un affrontement type ATB de Final Fantasy VII pour ne citer que lui 

Rowena sera accompagné de trois compagnons invoqués appelés les examplars. Chaque personnage sera piloté via une des quatre touches de la manette : X pour Rowena, Y/B/A pour ses compagnons. Ces trois invocations disposeront de trois points d’action qu’il sera nécessaire de laisser recharger après chaque attaque (façon ATB, comme évoqué plus haut en quelque sorte). La pression d’une des touches déclenche l’attaque du personnage associé. Les combos seront de la partie en enchainant les frappes aussi bien d’un seul personnage, que des 4 en simultané!

Le blocage sera important également, pour mitiger les dégâts reçus voir pour les renvoyer avec un timing parfait.

Chacune des attaques de bases fera gagner du mana qu’il sera possible de dépenser via des compétences spéciales (chaque personnage en ayant plusieurs).



Le tout est assez déroutant dans le sens où nous ne contrôlons pas à proprement parler, mais le placement devra tout de même être « géré ». Le joueur pourra se déplacer d’une case en avant/arrière son groupe sur les cases prévues à cet effet. Le but ? Sortir d’une zone de poison par exemple, ou à l’inverse se positionner sur une zone de soin. Notre groupe pourra également faire un push sur l’ennemi (le faire reculer) afin de ne plus être à porter des frappes au corps à corps ennemies. Ou à l’inverse des pulls (les faire avancer) afin d’avoir à portée un ennemi faible au contact plus rapidement/facilement. De même, nous avons notre troupe positionnée en « 1-2 » (un membre reculé vis-à-vis des deux autres). Il est possible de switcher le positionnement de notre trio d’examplars pour protéger une unité affaiblie. Celle en arrière sera bien plus difficile à atteindre.

À noter que l’IA ne se laissera pas si facilement faire en proposant des affrontements variés notamment sur la composition de la troupe ennemie. Je ne dirais pas que le jeu est difficile, mais certains passages ont bien piqué !

Positionnement ? Gestion du mana ? Timing parfait de la parade ? Chose de sûr, c’est plutôt efficace et plaisant avec une expérience certes atypique, mais rafraîchissante et très plaisante à jouer. Alors oui, des fois l’action peut devenir confuse à gérer tout ce petit monde à la fois, mais cela n’enlève rien à la force que le jeu possède côté jouabilité. Les combats sont dynamiques et nécessitent de la réflexion, et des choix au bon moment sous peine de voir un membre de notre groupe périr.

Nous disposerons d’un hub dans lequel nous contrôlerons Lucien entre chaque mission. Pas mal de dialogues et autres échanges s’y feront, notamment la gestion de l’équipe « combat ». Au fur et à mesure de l’avancée, quelques nouveaux examplars viendront s’ajouter à notre troupe, laissant le choix au joueur de composer son équipe comme bon lui semble, mais aussi de configurer les compétences de chacun d’eux. Des capacités se débloqueront en jeu, tout comme des bonus à équiper grâce en partie au storing attribué en chaque fin de mission.

Ce qui est un peu dommage est que le joueur ne contrôlera jamais Rowena et son escouade à proprement parler. Dès qu’un affrontement est fini, l’IA s’occupe de nous faire avancer jusqu’au prochain affrontement. Vous l’avez donc compris. La partie Rowena se résume à un enchainement de baston. L’alternance « combat combat combat / dialogue avec Lucien» pourra s’essouffler à la longue, si le joueur effectue de longues sessions.

Techniquement, le jeu n’a souffert d’aucun problème de stabilité ou performance, en docké comme en nomade. Le jeu est tout à fait jouable dans ce format d’ailleurs et rend même plutôt bien.






Fallen Legion Revenants laisse un goût sucré, mais avec une pointe d’amertume en fin de bouche.
C’est très joli à regarder, aussi bien pour les personnages que la DA globale du jeu, avec une bande-son également top. 
La partie combat est de plus plaisantes à jouer et apporte une touche de fraicheur au genre.
Par contre, l’absence de langue FR pour les ST, l’impression de ne pas réellement contrôler ses personnages, tout comme le côté quelque peu répétitif du jeu pourrait en embêter certains.

Pour ce dernier point, le phénomène se ressent bien moins en jouant à petite dose.

Soyons francs, le tout reste globalement plus que plaisant à jouer, et surtout pour un petit prix (39,99).

Sachant qu’une démo est disponible, vous n’avez pas d’excuse pour à minima y jeter un œil rapidement.




Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :