On se fait la main sur la version console de Synthetik

Gh0stCrawl3r






Après une sortie remarquée sur PC, le titre de Flow Fire Games – Synthetik Legion Rising – débarque sur console (Switch & Xbox) dans une version Ultimate en proposant un mélange de genre twinstick shooter et roguelite. Ayant zappé à ce moment-là le jeu, je vous propose aujourd’hui mon avis, premier test 2021, après avoir bourlingué sur le titre aussi bien sur Switch que Xbox.

Le monde est dans la merde. Celui-ci est envahie par des machines tueuses, façon Terminator et nous allons devoir aller régler cela illicopresto. Très rapidement, Synthetik nous balance dans l’action via un bref tuto. A peine dans le bain que nous voici dans notre première vrai mission. Nous retrouvons les bases du twinstick shoot. La manette se prête, forcément, bien au jeu. Le tout est assez intuitif et facile à prendre en main. Le système de visée propose quant à lui quelque chose de sympathique. En mouvement, nous visons de façon non précise. Alors qu’en étant fixe, la visée s’affine et les headshot / critiques s’enchainent. C’est dynamique, et vraiment cool à jouer.

Le système de recharge, tout comme l’arme qui peut s’enrayer / se bloquer, apporte un petit truc en plus.


Qui dit roguelite dit souvent génération procédurale et ce sera toujours le cas ici. Quel que soit l’objectif de la mission, chaque run sera de ce fait différent : map, décor, ennemis présents, loots disponible sur la map etc. Car bien entendu, la map laissera entrevoir ci et là des caisses de ravitaillement pour des munitions, de nouvelles armes ou encore des bonus spéciaux.

On enchaine les maps, on arrive au bout d’un niveau, on continue sur le suivant, on meurt, et on recommence. Nous récolterons monnaie et items sur chaque essai permettant d’acquérir de nouveaux objets pour améliorer notre personnage. C’est dans les 200 items à débloquer (armes, capacités, grenades etc tout confondu) en jeu ! Chaque classe possède sa montée de lvl propre. Car oui, Synthetik propose plusieurs spécialisations comme le sniper, soutien, assault, etc. Vous vous en doutez, chaque classe possède ses particularités et proposera donc une approche différente. Le sniper ne se jouera pas comme le spécialiste du closed combat par exemple.


Des petits détails, anodins à première vue, viendront agrémenter un visuel plutôt correct. Dès lors que nous dézinguerons des ennemis, des boulons et de l’huile s’éparpilleront au sol. Le décor proposera de nombreux endroits pour nous dissimuler du tir ennemi, et éviter de prendre des dégâts, des barils qui exploseront lors d’un feu nourri dessus etc.

Bien entendu, le bestiaire n’est pas en reste ici. Pas mal d’ennemis différents existent sur Synthetik. Ils auront tous un visuel et forme différent, une ligne et distance de vue propre, arsenal etc. qui fera que le joueur devra s’adapter.

La difficulté, et l’IA, sont bien présentes. Il sera possible de jauger cette difficulté selon différents paliers en amont du run, en activant / désactivant des paramètres qui auront pour effet de rendre la partie plus facile, ou à l’inverse hardu, et donc forcément cela se répercutera sur le loot. L’IA, quant à elle, est loin d’être stupide et le joueur pourra se faire surprendre de temps à autres par des réactions de l’espace et rapide des ennemis.


La bande son quant à elle colle bien à l’univers proposée et la DA affichée. Le jeu est intégralement traduit en FR bien que, à l’écran, certains « soucis » soient visible comme l’absence d’espace dans certains textes mais rien de bien grave n’est-ce pas. Il est déjà cool de voir le jeu intégralement en FR.

Visuellement, le jeu possède quelques options en plus privilégiant la performance ou le visuelle sur Xbox. Que cela soit sur la console de Redmond, la nippone (dockée comme nomade), le jeu ne pose pas de souci de stabilité ou d’irrégularité du framerate. Encore heureux me direz-vous avec un rendu de cet acabit mais malheureusement, nous avons déjà vu de beau flop à ce sujet donc je préfère mentionner que tout roule quand c’est le cas haha.

Dommage de ne pas avoir proposé un petit mode Coop (en ligne, voir local), qui aurait été un vrai plus !





Quand bien même je n’ai pas encore aperçu le générique de fin, je peux d’ores et déjà dire tout le bien que je pense de Synthetik. Derrière sa palette visuelle correcte, mais qui fourmille de petits détails, le titre de Flow Fire Games propose une expérience corsée mais fun. Même si des fois l’action devient quelque peu fouillis quand nous avons énormément d’ennemis en face de nous, le tout reste plaisant à jouer.

Easy to use, hard to master, le challenge sera présent quoi qu’il arrive et modulable selon le niveau du joueur. La présence de plusieurs classes, de nombreux collectibles et items à débloquer, en font que le contenu semble plus que présent. Les parties rapides permettent de lancer une partie ci et là sans problème pour combler un petit quart d’heure entre deux activités. Nerveux et stratégique à la fois, Synthetik m’aura offert une belle expérience pour clore 2020 niveau gaming.

Pour 15 petits euros, il sera dommage de passer à côté de ce titre fort. Dans le genre twinstick, pas forcément rogue lite mais tant pis, je ne peux que vous conseiller les excellents Helldivers, Livelock ou encore Alienation pour ne citer qu’eux.




Laisser un commentaire

Next Post

Override 2 Super Mech League : Baston Mecha au top ?

Plus proche de la quarantaine que la trentaine, je fais indéniablement partie de la génération Club Dorothée, élevée à coup […]
%d blogueurs aiment cette page :