TMC

On réceptionne la collector ultra limitée de Mato Anomalies

Surprise hier, à la réception d’un colis avec la découverte de l’édition collector de Mato Anomalies. Limitée à 200 exemplaires, elle contient une superbe statue représentant Butterfly (un des personnages principaux très vite rencontré durant notre aventure à Mato), le jeu, un artbook et l’OST au format physique ainsi qu’un certificat d’authenticité !

La statue est bien détaillée, et de grande taille (1/7). La finition est excellente et elle a déjà trouvé son emplacement à la maison dans l’une des étagères artbook / manga / collector. L’artbook rigide dévoile, sur sa centaine de pages au format semi-A4, des fiches pour chaque avatar (ceux jouables comme secondaires), des représentations des antres et quartiers de la ville ou encore des modèles et esquisses pour les parties BD / visual novel. Je suis un grand consommateur d’art book et celui-ci vaut assurément le détour. L’OST physique est un réel plus surtout dans un ère où on a plus l’habitude de voir un petit carton avec un code pour DL son contenu et basta (mon âme de collectionneur valide). J’avais particulièrement apprécié les thèmes et musiques de Mato Anomalies donc c’est tout bénef. Pour résumer, cette édition est tout bonnement ultra et complète! Je suis ravi de l’avoir reçu. Merci à Plaion, Prime Matter et Arrowiz pour ce cadeau.

Mato Anomalies a d’ailleurs fait l’objet d’un test la semaine passée sur le site, avec un potentiel énorme et des idées quali’ sur le papier mais la réalité terrain était un peu différente avec quelques idées qui ne se transformaient pas comme on le pensait manette en main.

La générosité de Mato Anomalies met principalement en avant un manque de moyen face à ses ambitions affichées en plus d’une inspiration des cadors du genre parfois trop visible au point de ne pas réussir à y apposer réellement sa propre griffe. Le titre d’Arrowiz est loin d’être mauvais, mais ce sont finalement sa direction artistique et sa partie visual novel qui se démarquent le plus, enrobées d’un gameplay efficace mais vu et revu et un habillage qui laisse parfois de marbre. Sur les premiers heures, la magie opère mais dès lors que le temps défile, notre ressenti change et c’est dommage car sur le papier, Mato Anomalies avait tout d’un grand.