[QUICK] Test The Legend of Nayuta Boundless Trails : un voyage dans les étoiles

Remaster d’un opus sorti en 2012 sur PSP et jamais arrivé jusqu’à chez nous, The Legend of Nayuta Boundless Trails nous propose une aventure simple mais efficace. Même si les standards d’époque sont différents de ceux d’aujourd’hui, découvrir un nouveau Trails est toujours un plaisir.

On incarne un passionné d’étoiles, le jeune Nayuta, qui vit sur Remnant Island. La région est touchée par un phénomène particulier : des étoiles filantes y tombent régulièrement créant des ruines mystérieuses. Ces pierres, les « star fragments » laissent échapper une lumière créant un lien avec un monde parallèle, le « lost heaven » ou le paradis perdu si on traduit littéralement.

Un jour, Nayuta décide de se rendre sur place et y fait un intrigant : une jeune fille est allongée au sol. Nayuta se trouve alors happé, elle, dans cet autre monde pour une aventure hors du commun au travers d’une histoire totalement originale. Comprenez par là qu’à l’inverse des autres Trails, ce titre est un spinoff qui ne demande aucunement d’avoir déjà parcouru l’une ou l’autre œuvre pour comprendre tous les tenants et aboutissants. Il y a certes des clins d’œil subtils à quelques moments, mais on peut très bien attaquer Boundless Trails en étant totalement novice de l’univers, chose rare pour la licence !

Voyez un peu The Legend of Nayuta Boundless Trails comme Ys Origins : la formule semble basique aujourd’hui, mais ce que le jeu nous raconte suffirait déjà à nous maintenir accroché tout au long de l’aventure. Même si la recette est loin de la générosité ou richesse que ce nous offrent les cadors actuels, cela reste toujours suffisamment attrayant également. J’adore justement ce feeling oldschool qu’on ressent dès les premières minutes de jeu.

L’aspect visuel est surement la facette ayant bénéficié le plus de ce portage deluxe / remaster avec une définition réhaussée, un rendu un cran au-dessus de celui d’origine sur PSP mai surtout un framerate stable à 60fps ! Les Jeux Nihon Falcom n’ont jamais été des vitrines mais c’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle prod dans de meilleures conditions. La localisation (en EN certes) est également un gros plus et nous permet de pouvoir profiter de l’œuvre sans mod ou fantrad !

Le gameplay reste identique à la mouture PSP avec une formule épurée orientée ARPG en temps réel : une touche pour frapper, une pour sauter, et une pour la magie grosso modo (4 sorts dispos). Pour relancer un sort, il suffit d’accumuler assez d’énergie avec les coups au corps à corps. La progression utilise le hub (le hameau du début) comme point de départ de chacune de nos sorties, sur l’une des iles qui entourent Remnant Island. Les niveaux sont assez courts, avec un objectif bien définis et simple à atteindre avec quelques défis en route et des étoiles à remporter pour chacun d’eux. Structure à l’ancienne, feeling oldies et ambiance rétro, on conserve en tout point l’expérience d’origine pour un voyage sans fioriture. J’ai l’impression que rejouer à un titre créé lors de ce que j’appelle l’âge d’or des JRPG. Pas forcément des mécaniques variées, originales, mais un voyage qui nous transporte avec une narration solide, une direction artistique séduisante. Il ne nous en faut pas plus des fois pour être émerveillé et prendre du plaisir comme c’est le cas ici.

On retrouve une composante qui était commune à l’époque, avec de nombreux passages inaccessibles quand on les découvre, nécessitant de revenir sur nos pas quand on possède la bonne compétence ou le bon outil afin de récupérer des trésors en tout genre. La composante RPG est elle aussi classique (ce terme revient souvent ici) avec une gestion de l’équipement sobre : on loot dans des coffres ou en récompenses, ou alors on passe par le marchand. Le craft est également présent, à moindre mesure, par la cuisine qui est d’ailleurs le seul réel moyen de récupérer des PV. Comptez aux alentours d’une 20aines d’heures pour voir le bout de l’aventure, sachant qu’il existe plusieurs fins sans oublier le NG+.

10 ans plus tard, The Legend of Nayuta Boundless Trails reste le même dans le fond, seule la forme change réellement. NIS America et Nihon Falcom permettent avant tout de profiter d’un titre indisponible en occident précédemment dans les meilleures conditions sans toucher à son contenu, son gameplay ou son histoire originelle. Bien qu’assez simple, on apprécie tout de même la formule qui nous propose un voyage étincelant et une histoire originale et séduisante. Certes, on est loin des standards actuels, mais la magie opère tout de même avec un feeling oldschool solide.