Week’N’Play 20 : que vaut Immortal Fenyx Rising ?






Pour notre nouveau RDV Week’N’Play de la semaine nous vous proposons de découvrir la démo d’immortalité Fenyx Rising intégralement, sur Stadia, ainsi que notre avis rapide sur celle-ci.




Anciennement baptisé « Gods & Monsters », le nouveau titre d’Ubisoft Montreal arrivera début Décembre sur PC, Switch ainsi que les itérations actuelles et futures des Xbox et Playstation mais aussi sur Stadia. C’est cette version que nous avons pu testé ce jour.

Via compte « gratuit », la partie technique était donc verrouillée à un 1080p/60fps. Visuellement, étant le premier jeu Stadia que nous avons testé il est difficile de dire si le jeu est au max de son potentiel visuel ici ou non, ou si le rendu est quelques peu bridé par l’accès gratuit. Chose de sur, point d’options graphiques trouvées. Cela reste agréable à l’oeil, et très coloré.

Sur un PC sous Windows relié en ethernet à une box fibre, le jeu n’a posé aucun souci. Pas de lag, de freeze ou autres artefacts / clouding que du streaming peut posé. Le contrôle a été aussi super réactif ! Alors certes, je réunis toutes les conditions optimales (fibre au giga et le câble), mais j’ai testé sur mon MBP en Wifi, et je n’ai eu qu’un micro lag en début de session. Sur ce support, le problème était lié à la manette Xbox One dont les touches n’étaient pas mappées correctement. Faute à MacOS ? ou Stadia ? Bonne question que je creuserais à l’occasion.


Pour le jeu en lui-même, si vous avez joué et poncé tout comme moi les deux derniers Assassin’s Creed, vous y trouverez forcément des similitudes. Ne serait-ce déjà que l’interface sur le bas droit de l’écran pour les compétences et la façon de les utiliser. Pour ma part ce n’est clairement pas un souci, cette partie du gameplay des AC étant plutot bonne, autant la réutiliser.

Au niveau du gameplay en lui-même, nous avons un mélange d’exploration, quelques puzzles et du fight. Cette démo étant courte, difficile de juger en l’état la partie puzzle, n’en ayant eu qu’un seul réellement à faire mais qui était assez sympa. La partie exploration est intéressante du fait que l’environnement dans lequel nous étions était jolie et offrait plusieurs possibilités et la liberté associée : faire le tour à pied, escalader en usant du planeur également, ou se faire son propre chemin à la n’imp’ (ce que j’ai fais à un moment). Attention à votre énergie qui devra être suivie à la façon du dernier Zelda par exemple.

La partie affrontement est cool à jouer. La prise en main est rapide, attaque rapide à l’épée, plus lente mais forte à la hache, esquive, parade, le dash avec les ailes et les capacités, sans oublier l’arc. A noter que le lock est également possible. Le jeu prend des idées ci et là, et les mélanges de façon intelligente. Le boss de fin peut être tué bien plus rapidement via l’utilisation d’une des capacités à bon escient que de buriner bêtement. C’est dynamique à jouer, sans devenir complexe.

Le jeu possède un partie « looting » encore une fois faisant penser aux derniers Assassin’s Creed, comme l’arbre de talent présent.


Le jeu possède un ton plutot second degré / non sérieux, assez marrant également.


Globalement, j’ai pris plaisir à parcourir la démo dans son intégralité. La vidéo / trailer à la fin laisse présager une bonne diversité des environnements. A confirmer pour le bestiaire. Niveau gameplay, c’est sympathique et assez varié lors de cette démo. La présence de looting et arbre de compétence laisse donc la voie ouverte à une tendance RPG (même si minime) et donc des customisations à faire. Visuellement pas mal, je suis curieux de voir la version « non bridée » par Stadia.

Il y a clairement un mélange d’influence ici, que cela soit de jeux maisons (les AC), ou d’éditeurs autres comme Zelda Breath Of The Wild (pourquoi pas pour la partie exploration / endurance) ou type Darksiders et autres ARPG (pour la partie baston notamment).

Le jeu m’intriguait suite à son annonce originale, son espace de reboot également. La démo m’a plus, j’attend donc la jeu en version complète. Ce ne sera surement pas le jeu de l’année, soyons honnête, mais je pense qu’il sera tout de même une belle surprise.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :