Medieval Dynasty : votre objectif ? Créer la nouvelle maison forte de la région

Après un accès anticipé PC, puis une sortie démat’ sur console, Medieval Dynasty arrive en boite sur Xbox Series X|S et Playstation 5 d’ici quelques jours. L’heure de faire un bilan sur ce titre axé création, et survie.

Dans une époque médiévale (on ne s’en serait pas douté tiens) on incarne un soldat revenant du front et qui apprend, à son retour dans son village, que les derniers membres de sa famille ne sont plus. Il se retrouve seul, sans rien, mais un villageois nous fait dont d’un lopin de terre qui deviendra le début de notre future lignée, car oui, c’est un peu le but final de Medieval Dynasty : construire sa propre maison (l’habitat en premier lieu, mais surtout la maison dans le sens la famille chevaleresque, qui a du poids dans le bled) et prospérer en se faisant un nom. On se place dans un univers médiéval « réel », sans la moindre once de fantaisie à l’horizon (cela change !).

Medieval Dynasty nous prend par la main au début de l’aventure, avec une suite de quêtes servant à nous faire découvrir les rudiments du gameplay, tout en nous mettant sur les rails. Ne vous attendez pas à une narration complète, solide durant plusieurs heures. Voyez plutôt ceci comme une introduction et rien de plus. La majorité de l’expérience se focalise sur l’aspect construction, et une touche de survie nécessitant de chasser ou récolter des vivres pour se nourrir. Certes, il y a une composante baston (défendre le village lorsque des bandits l’attaquent), mais c’est très léger, basique et redondant.

Au début de l’expérience, on est seul et forcément l’entièreté des tâches nous incombe, mais passé quelques heures, on dispose de main-d’œuvre permettant de déléguer. Le socle est similaire à ce qu’on connaitrait dans un Minecraft ou autre, où on erre un peu dans le sens qu’on veut, à alterner ramassage d’objet, craft d’outil, afin de pouvoir construire des bâtisses, en améliorer et j’en passe. Pour certains joueurs, cela pourrait paraitre pour un simple jeu de farm/craft/survie comme on en a à la pelle, mais Medieval Dynasty est assez complet et détaillé. En témoigne le tout premier bâtiment qu’on construit (notre baraque) qui demande des compos et quantités précises, les bons outils pour monter les murs, etc. Comprenez qu’il faut le bon outil pour collecter la bonne ressource, mais tout autant pour construire !

De cabane de fortune, à un petit hameau avant de devenir la place majeure de la région. L’activité varie elle aussi passant de la récolte pour s’autosuffire et ne pas mourir dans la partie survie à un gestionnaire de village afin de conserver le moral de tout le monde au plus haut. Plus la place prend de l’ampleur et plus des PJ de tout horizon nous rejoignent. 

La partie survie débute avec les traditionnelles « faim/soif » personnelles, mais plus on progresse et plus les dangers sont nombreux à commencer par la famine. Former une famille, un village, c’est cool, mais encore faut-il de quoi nourrir tout le monde ? L’hiver est également une source de mort, avec la nécessité que tout le monde est un toit et soit au chaud ! Un mal être ou l’autre pousse notre population à quitter les lieux ce qui est contraire à notre objectif de devenir le dirigeant modèle du coin !

Bien entendu, on peut facilement modeler la partie selon notre envie comme dans tout bon survival/craft qui en modifiant chaque mécanique que l’on souhaite : on ne veut pas gérer la faim du peuple ? Désactiver les impôts ou les raids ennemis ? On change ce qu’on veut ! Mais forcément, réduire toutes ces composantes à néant amenuise l’intérêt du jeu, et le challenge qui est loin d’être insurmontable.

Visuellement, Medieval Dynasty s’en sort très bien pour un jeu de cet acabit, grâce à une bonne utilisation de l’Unreal Engine. De même, le portage console est bien peaufiné aussi bien sur la partie performance (testé majoritairement sur PS5, mais aussi aperçu sur Xbox Series X comme S), qu’adaptabilité au pad. Le studio Render Cube a soigné son bébé et cela se voit. Oui, on n’atteint pas un rendu ou une finesse des vitrines du genre, mais Medieval Dynasty ne boxe pas dans la même catégorie et une fois remis dans le contexte, il faut avouer que c’est solide.

Dès lors que vous aimez les titres orientés craft, avec une couche de Survie, Medieval Dynasty vaut le coup d’œil. Le passage sur le monde console se fait en douceur et sans accroc. Les choix laissés aux joueurs sont vastes, et voir grandir son camp, sa notoriété, sa famille, sa maison, c’est vraiment plaisant. Certes, il faut aimer le genre, mais si c’est le cas, vous ne serez pas déçu avec une feature construction bien foutue et complète. Cerise sur le gâteau, ça arrive en version boite en plus !

%d blogueurs aiment cette page :